Arrêter le terrorisme et oeuvrer pour la Paix

Arrêter le terrorisme en France

Pour arrêter le terrorisme, rapprochons-nous d’une loi physique qui se traduit dans toutes sortes d’applications, la loi de l’action/réaction. Ce précepte est un grand principe de la mécanique générale et de l’électricité. Chaque fois qu’une action est appliquée, une réaction est générée. C’est un peu comme l’électricité et le magnétisme, ils sont inséparables. L’électricité génère du magnétisme et à l’inverse, le magnétisme créée de l’électricité.

Vous le savez, même si cela se déroule dans le continent Africain ou au Moyen Orient, la France est en guerre. De cette guerre nait la violence sur notre territoire. On agira positivement sur un arrêt du terrorisme qui n’aura plus lieu d’être lorsque l’on cessera d’être en guerre. La non violence engendrera la non-violence. C’est aussi simple que cela, croyez-moi.

Alors des dames et messieurs très sérieux vous diront que ce schéma ne fonctionne pas car selon eux c’est beaucoup plus compliqué. Ils utiliseront la peur qui fonctionne dans la plupart des temps.

Arrêter le terrorisme

Si vous m’élisez comme Président et de facto Chef des armées, la politique extérieure de la France va changer en nous désengageant par étapes de l’Afrique et du Moyen Orient. Je négocierai au-près des Européens et des Américains un dégagement progressif sur les Opérations Barkhane, Sangaris et Chamalle. Le budget de la défense sera amputé de 3,5 Mds en 2018, puis de 5 Mds en 2019 pour représenter 23,23 Mds en 2019. Il passera de 8,5% à 6,2% de l’effort national du budget de la France ce qui est plus convenable pour un pays pacifique.

Ipso facto, la loi de l’action/réaction agira positivement pour arrêter le terrorisme qui n’aura plus lieu d’être. La non violence engendrant la non-violence, le soir du 7 Mai 2017, la France sera plus sereine.

Options militaires pour le quinquennat :

Il serait illusoire de baisser les bras et de ce désarmer dans un monde si loin de la paix. J’en ai parfaitement conscience. Dans cette alternative, en tant que Chef des Armées, je demanderai à l’Armée Française d’augmenter notre capacité de projection hors des frontières, en cas de risque de conflit imminent.

Je souhaite également mettre l’emphase sur nos systèmes d’information et de communication (SIC). Il s’agira de sécuriser et élever nos niveaux d’assurance de réussite des opérations. Cela devra être circoncis dans les budgets annoncés plus hauts.

Finalement l’armée a un devoir de secourir les populations en danger.  En cas de catastrophes ou d’agression.

Il y a aura donc trois orientations claires pour l’armée :

  • 1/ Etre prêt à riposter en cas de menace avérée ou en cas de déstabilisation d’intérêts majeurs de la France. Etre prêt à projeter 10.000 hommes hors de nos frontières,
  • 2/ Assurer la réussite de nos opérations en toute sécurité et être au somment du renseignement international SIC,
  • 3/ Assurer la protection des populations, en donnant, le cas échéant, des pouvoirs nécessaires (comme les vérifications d’identités en situation d’exception).

Vivre dans un monde paisible

Au niveau international, je demanderai aux dirigeants lors d’un G20 de diminuer de concert le budget des armées, la non prolifération des armes nucléaires et cela au profit des populations. Ceci se fera dans le respect de l’écologie.