Écologie : 2017 à 2022

Écologie dans mon programme présidentiel

L’écologie est primordiale, nous devons le savoir, nous dansons tous au bord du gouffre. Aujourd’hui, ne pas inclure une action d’écologie active dans une candidature à la Présidence de la République est un acte irresponsable.

écologie c'est la raison

Rappelons nous qu’Albert Einstein disait en substance que « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre ». Souvenons-nous également qu’en France, le DDT a été interdit en 1971. Pourtant, il se retrouve encore lors de contrôles inopinés dans les fruits et légumes des grands distributeurs. Prenons conscience, finalement, de la citation de Saint Exupéry qui disait « on n’hérite pas la terre de nos ancêtres, on l’emprunte à nos enfants« . Quel monde allons nous leur laisser ?

Écologie les points à améliorer

Malheureusement -ou heureusement- l’impact de la pollution d’un pays revêt une dimension globale. Voici pêle-mêle (sans ordre de nuisance) un certain nombre de problèmes écologiques qu’il faudra régler :

L’écologie c’est régler les problèmes l’un après l’autre

1/ Emails : On nous avait dit que internet était écologique… Oui par rapport à l’économie d’arbres vs le papier… mais savez-vous que d’après l’ADEME  « l’envoi d’un email émet l’équivalent de 19 grammes de CO2 (à multiplier par le nombre de destinataires. » ? Combien d’emails avez vous envoyé ce jour ? Le stockage est également vorace en terme d’énergie. (Personnellement, j’ai retrouvé 17 emails de 1999 pour un groupe de 5 personnes où nous discutions pour savoir où nous allions déjeuner.) Ces emails demandent à être effacés et purgés de nos stockages c’est une question d’écologie.

2/ Pesticides : Nous devons préserver nos abeilles et tout ce qui vit sur terre. Supprimons les moratoires accordés aux produits reconnus comme dangereux. Menons des enquêtes en dehors des influences des multi-nationales.

3/ Nucléaire : Démantèlement des centrales. Le précédent Président malgré sa promesse a laissé ce soin aux générations futures… Nous devons faire face à nos erreurs du passé. Sortons la poussière de dessous les tapis, arrêtons notre déni.

4/ OGM : Inféodés aux décisions de l’UE, nous n’avons pas les mains libres pour refuser des produits nuisibles à l’homme. Il nous reste cependant le sacro-saint principe de précaution. Nous devons l’utiliser chaque fois que nous sentons que le corporatisme aveugle l’emporte sur la raison.

5/ Bétonnage et asphaltage des terrains agricoles. Cette escalade doit cesser. Un plan doit être mis en place pour déterminer la part à une agriculture saine et celle de la construction.

6/ Pollution et traitement des eaux potables et eaux de pluie.

7/ Pollution des mers : Les scientifiques prédisent qu’en 2050, c’est à dire demain si l’on considère que nos bébés seront trentenaires, il y aura un poids équivalent de plastique en mers et océans que de poissons.

8/ La loi européenne « REACH » doit être redéfini sans aucune pression de corporatisme. Les adjuvants alimentaires sont entrain de nous empoisonner.

Un grand chantier  » écologie  » doit être ouvert, il en va de notre survie.